Répertoire pour chorales

Renaissance et chansons d’amour

Durant les XVᵉ au XVIᵉ siècles, la Renaissance va connaître une floraison assez importante de chansons d’amour. Ainsi, au milieu de ce mouvement artistique et philosophique qui suit le moyen-âge, les chansons vont traduire les diverses manières de percevoir le sentiment amoureux. Généralement, les paroles de ces chansons nous montrent les formes d’expression de l’amour des hommes de cette époque vis-à-vis des femmes.

Ahi che quest’occhi miei de Palestrina


Donc, cette chanson, « Ahi che quest’occhi miei » est une œuvre de Giovanni Pierluigi da Palestrina (vers 1526 – 1594). Sans doute, celui-ci est-il un des plus célèbres compositeurs de la Renaissance italienne. Effectivement, il produira une quantité impressionnante d’œuvres : messes, motets et madrigaux. Parmi celles-ci, ce « Ahi che quest’occhi miei », une chanson d’amour déçu. En effet, le thème de l’amoureux malheureux est de nouveau traité dans cette pièce. Ainsi, elle joue en contraste entre joie et chagrin, bonheur et malheur, paix et oppression, vie et mort.

Bella de vos som amoros une villancico anonyme de la Renaissance espagnole


Donc, cette chanson, « Bella de vos som amoros » est une « villancico » de la Renaissance espagnole d’un compositeur inconnu. Elle pourrait être de Mateo Flecha le vieux. Toutefois, sa publication dans le Cancionero d’Uppsala a permis qu’elle nous soit transmise. En fait, Ferdinand d’Aragon a effectué cette compilation à Valence. Ensuite, il l’a faite publier à Venise en 1556. Donc, les chansons recueillies sont des « villancicos ». Au départ, ces chansons étaient des mélodies chantées par les vilains (villageois et paysans). Puis, elles furent converties en chanson à trois ou quatre voix.

De jour en jour de Tielman Susato


Donc, Tielman Susato (vers 1510 à 1515 – 1570) est le compositeur de cette chanson de la Renaissance franco-flamande « De jour en jour ». Ainsi, cette chanson figure dans son « Premier livre des chansons à 2 et 3 parties », publié en 1544. En fait, comme plusieurs de ces collègues de l’époque, Susato est non seulement compositeur, mais aussi éditeur. En fait, il est connu pour différentes sortes de compositions. Musique de danse, musique instrumentale, messes, motets et bien entendu deux livres de chansons. Dès lors, c’est dans ce dernier registre qu’il écrit « De jour en jour ».

Vox Chori