Allegretto 7ᵉ Symphonie de Beethoven : version pour chœur.


Dans cette page, nous vous présentons les voix à répéter du célèbre « Allegretto » de la 7ᵉ Symphonie (opus 92) de Ludwig von Beethoven (1770 – 1827). Donc, l’extrait de cet « Allegretto » de Beethoven se trouve dans le 2ᵉ Mouvement de la 7ᵉ Symphonie. Mais, il n’en reprend pas l’entièreté. De plus, il faut se rappeler que cette composition est écrite pour orchestre. Cependant, vous pourrez trouver une adaptation à 3 voix de Jonathan Booth. En fait, sa version à voix égales (SAA) est ici reprise en version à voix mixtes (SABt).

Répertoire pour chorales

Les chœurs incontournables de la musique classique

Quels sont les chœurs incontournables de la musique classique ? Les créations des grands compositeurs comme Bach, Haendel, Mozart, Beethoven, Schubert, Verdi… recèlent une grande quantité de musiques pour les chœurs. Certaines sont connues et célèbres ; d’autres moins. Mais quelles sont les chœurs qui sont représentatifs de l’art musical de ces compositeurs ? Quelles sont ceux qui sont exemplatifs de leur style musical ?

Ode à la Joie de Beethoven

L’Ode à la Joie de Ludwig van Beethoven (1770 – 1827) est extraite de sa 9ᵉ Symphonie. Sans conteste, c’est l’une des œuvres les plus connues de ce grand compositeur. Pour ce qui est du texte, Beethoven a repris un poème de Friedrich von Schiller dont il admire les valeurs dédiées à la nature, à l’amitié et à la joie. À noter : cette Ode à la joie (aussi appelée Hymne à la joie) a été adoptée en 1985 comme Hymne officiel de l’Union Européenne.

Lacrymosa du Requiem de W.-A. Mozart

Le Lacrymosa du Requiem (KV 626) de W.-A. Mozart (1756 – 1791) est la 18ᵉ strophe de ce texte religieux. Cependant, il constitue la 6ᵉ partie de la célèbre composition du grand compositeur. En réalité, seules les 8 premières mesures sont de la main de Mozart (jusqu’à « homo reus »). Le reste fut terminé par deux de ses élèves. Ainsi en 8 mesures, Mozart y développe toute sa science de la composition. Par exemple, il commence le morceau par un piano pour aller vers un forte. Dans le même temps, la musique avance sur base diatonique et sous forme de croches séparées par des soupirs avant de continuer avec un legato.

Vox Chori